Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Mai 2017 > Phase vigilance sécheresse > La situation des eaux souterraines

La situation des eaux souterraines

Vers le niveau supérieur

Le manque de pluie pendant l’hiver 2016/2017 a engendré que les débits pour un grand nombre de sources n’ont pas su se rétablir de façon suffisante. Bien que les débits pour la plupart des sources sont encore supérieurs aux débits mesurés pendant les périodes estivales de 2006 et de 2012 qui étaient particulièrement bas, la situation actuelle pourra être comparée avec celles-ci. En effet, après des années avec des débits de sources particulièrement bas en 2006 et en 2012, ces sources n’ont jamais su se rétablir entièrement jusqu’à ce jour (représentation graphique de la source « Kripsweiren »). La tendance à la baisse du débit des sources est d’autant plus grave que la chaleur actuelle incite la population à consommer davantage l’eau du robinet.

En effet, les périodes hivernales de 2014 à 2017 étaient caractérisées par des taux de précipitations faibles par rapport à la moyenne à long terme avec un déficit très important pendant la période hivernale 2016/ 2017 (représentation graphique de la source « Weissbaach »). Ces périodes sont très importantes pour le rechargement des nappes d’eaux souterraines.

Ce manque de pluie a engendré que les débits des sources n’ont pas pu se rétablir de façon suffisante jusqu’à ce jour. La majorité des sources montre ou bien une tendance à la baisse du débit déjà plutôt au début de cette année, ou bien le débit n’a pas évolué comme après une période de recharge normale. L’analyse de la situation actuelle permet la comparaison avec les situations d’avril/mai des années 2006 et 2012. Bien que les débits des sources sont majoritairement encore supérieurs aux débits mesurés en 2006 et 2012, la situation risque de s’aggraver l’année prochaine si les précipitations hivernales manqueront pour la période de recharge à venir.

Les graphiques ci-dessous montrent deux sources représentatives appartenant à la masse d’eau du Grès de Luxembourg, masse d’eau d’souterraine la plus importante pour la production d’eau potable au Luxembourg. Les graphiques illustrent l’évolution du débit des sources en comparaison avec la pluviométrie.

Graphique_eaux_souterraines

Graphique_eaux_souterraines 2


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Graphique "Kripsweiren" en résolution originale  (112 Ko)
  * Graphique "Weissbaach" en résolution originale  (63 Ko)

Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact