Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Oktobre 2020 > Journée mondiale de la migration des poissons

Journée mondiale de la migration des poissons

Vers le niveau supérieur

De l’Atlantique au Luxembourg, le saumon et l’anguille pourraient
repeupler nos rivières dans un futur proche

Alzette renaturée_Laurence Muller_AGE

La journée mondiale de la migration des poissons qui a lieu le 24 octobre 2020 sous le slogan « Connecter les poissons, les rivières et les hommes », a pour but de sensibiliser le public à l’importance des rivières à écoulement libre et la libre circulation des poissons migrateurs.

Des rivières sans obstacles infranchissables pour la faune aquatique tout comme pour les sédiments sont essentielles pour la vie et la survie des poissons migrateurs. Cela peut sembler une évidence, mais les modifications à grande échelle que l’homme a apportées aux rivières du monde entier au cours des derniers siècles ont eu comme conséquence que la « continuité écologique » est devenue l’exception dans la majorité des rivières du monde.

« Au Luxembourg, le rétablissement de la continuité écologique de nos rivières est une des mesures principales dans le cadre de la mise en œuvre de la directive-cadre sur l’eau ainsi qu’au sein de différentes commissions fluviales internationales », explique Jean-Paul Lickes, directeur à l’Administration de la gestion de l’eau (AGE), l’organisme gouvernemental qui coordonne la gestion des ressources en eau du Luxembourg. Dans ce contexte, en février de cette année, notre ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement, Carole Dieschbourg, a signé l’accord d’adhésion du Luxembourg au nouveau programme prospectif « Rhin 2040 » de la Commission internationale pour la protection du Rhin (CIPR). Parmi les objectifs de ce programme figure notamment le rétablissement de la continuité écologique, non seulement sur le cours principal du Rhin, mais également dans les grands affluents du Rhin comme la Moselle.

Le manque de continuité écologique dans les rivières est un problème non seulement pour les poissons, comme par exemple le saumon, la truite et l’anguille, qui doivent migrer le long de la rivière pour se reproduire et compléter leur cycle de vie, mais aussi pour le bon fonctionnement de l'ensemble de l'écosystème fluvial. Les rivières doivent avoir des lits et des berges naturelles sans obstacles, permettant un libre développement du cours d’eau caractérisé par des processus d’érosion et de sédimentation. Ceci est une dynamique indispensable pour la création d’habitats aquatiques diversifiés et adaptés à la faune et la flore indigène. Les rivières pouvant se développer dans ces conditions fournissent au public et à la nature des services écosystémiques importants, notamment la régulation des crues, une réutilisation des nutriments et le filtrage de l'eau.

Autrefois, des poissons tels que le saumon, la truite, la lamproie et l’anguille comptaient parmi les espèces typiques et fréquentes de nos rivières. Encore au XIXe siècle, le Luxembourg avait une communauté de pêcheurs florissante et chaque novembre l’arrivée des saumons et d’autres espèces remontant la rivière, marquait le début d’une fête folklorique. Suite aux travaux de canalisation de la Moselle qui se sont achevés en 1964, le saumon n’est plus retourné dans nos eaux. Il en est de même pour d’autres poissons migrateurs tels que la lamproie et l’anguille, qui peuvent apparaître occasionnellement dans nos eaux, mais qui se battent pour leur survie.

Actuellement quelques 1000 barrières et barrages de différents types et dimensions sont présents dans les rivières luxembourgeoises. Ces obstacles empêchent le libre développement du cours d’eau. Du point de vue écologique, l’enlèvement de l’obstacle constitue donc la meilleure mesure pour rétablir une dynamique et structure naturelles et constitue souvent également la variante économiquement la plus viable.

L’anguille européenne est une espèce particulièrement intéressante en termes de son cycle de vie. Ce poisson entreprend une des migrations les plus impressionnantes et mystérieuses du monde animal. En effet, après leur naissance à quelques 1000 m de profondeur dans la mer des Sargasses (située à l’est de la Floride et du triangle des Bermudes), les petites anguilles parcourent environ 5000 km vers les côtes européennes sur une période de deux à trois ans. Y arrivées, elles remontent les rivières et y passent leur phase de croissance et vie adulte avant de retourner vers la mer des Sargasses pour se reproduire.

« Notre but est d’atteindre le bon état de nos masses d’eau. Pour les eaux de surface, ceci couvre à la fois le volet de l’hydromorphologie, de la qualité des eaux et de la biodiversité », souligne Luc Zwank, directeur adjoint à l’AGE. « Egalement, dans le cadre de la stratégie européenne pour la biodiversité avec l’horizon de 2030, le rétablissement de la continuité écologique range parmi les objectifs principaux », ajoute-t-il. C’est dans ce contexte qu’un programme ambitieux de remise en état (quasi) naturel des rivières luxembourgeoises doit être réalisé. A titre d’exemple, deux grands projets phares qui sont actuellement en phase de préparation peuvent être cités, à savoir la revitalisation de l'Alzette de Luxembourg-Ville à Mersch ainsi que celle de la vallée de la Pétrusse dans la ville de Luxembourg. Un autre développement récent est le commencement du chantier pour le rétablissement de la continuité écologique en termes de montaison au niveau de la centrale hydroélectrique de Rosport dans la Sûre. Ce dernier permettra aux poissons de remonter à partir de la Moselle vers la Sûre et ses affluents, respectivement les autres rivières luxembourgeoises, une fois que la continuité écologique sera rétablie dans la Moselle.

Même si les défis pour protéger nos ressources en eaux restent nombreux, les solutions commencent au niveau de la prise de conscience de ce sujet et par la volonté de contribuer à la protection des ressources en eaux. De ce fait, à l’occasion de la journée mondiale de la migration des poissons, pourquoi ne pas faire preuve de créativité et trouver un moyen afin de faire connaître à votre entourage l’importance de la continuité écologique de nos rivières ?

Pour plus d’information, contactez :
Annalisa Bianchessi, Tel : +352 24556-936
Email : annalisa.bianchessi@eau.etat.lu
Voir aussi notre communiqué du 26.09.20 pour la Journée mondiales des rivières

L'Administration de la gestion de l'eau (AGE)

Depuis son établissement en 2004, l’Administration de la gestion de l'eau (AGE), qui travaille sous la tutelle du Ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, a pour mission d'assurer une gestion durable et intégrée des ressources en eau au Luxembourg. Le travail de l’AGE, en collaboration avec un grand nombre de partenaires, comprend la supervision de l'approvisionnement en eau potable, la surveillance et la protection des eaux de surface ainsi que des eaux souterraines. L’AGE coordonne également la planification du traitement des eaux usées, s’occupe du volet des pollutions accidentelles des eaux, de la prévision des crues ainsi que des autorisations liées à l'eau.


Annexe:

Où puis-je visiter une rivière renaturée au Luxembourg ?
Trois suggestions :

Que peuvent entreprendre les citoyens pour préserver les rivières au Luxembourg ?

  • Recycler les médicaments, les produits chimiques et autres substances toxiques en les apportant au centre de recyclage ! Toute substance toxique qui se retrouve dans l'évier, les toilettes ou le jardin sont une menace pour nos ressources en eau et leurs écosystèmes.
  • Si vous vivez dans une zone avec un système séparatif, ne laver pas votre voiture au bord de la rue. Plutôt adressez-vous à une station d’auto-lavage où les eaux sales sont dispensées de façon correcte. Pour savoir si vous vivez dans une zone avec un système séparatif, adressez-vous à votre commune.
  • Économisez votre consommation d'eau en adoptant certaines des mesures suivantes :
    • N'arrosez pas votre pelouse lorsqu'il fait chaud dehors. La pelouse repousse naturellement dès qu’il pleut. Si vous devez arroser votre potager, optez pour un arrosage tôt le matin ou tard le soir pour limiter l’évaporation et éviter d’endommager les plantes.
    • Encore mieux, installez une citerne de collecte des eaux de pluie et utilisez-la pour arroser votre jardin.
    • Fermez votre robinet pendant que vous vous brossez les dents (ainsi vous pouvez économiser jusqu'à 6 litres par minute).
    • Ajoutez des buses économisant l'eau aux robinets de votre maison ; installez des têtes de douche économisant l'eau.
    • Achetez des appareils ménagers à faible consommation d’eau.
    • Lorsque vous construisez ou rénovez votre maison, pensez à installer un système de réutilisation de l'eau.
    • Pendant les périodes de sécheresse, adoptez des mesures supplémentaires comme celles décrites dans cette liste de conseils d’économie en eau émis par l’Administration de la gestion de l’eau (en langue Française, en langue Allemande).
  • Aidez à réduire les déchets sauvages dans l'environnement en participant à des manifestations de nettoyage des berges de cours d’eau (Grouss Botz).
  • N’utilisez que des produits écologiques à la maison (des produits de nettoyage aux produits d'hygiène et de soins personnels).
  • Lavez les vêtements à des températures plus basses et avec moins de détergent.
  • Installez un filtre pour retenir les microfibres plastiques sur la sortie de votre machine à laver.

Anguille européenne_Carole Molitor_AGE


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Journée mondiale de la migration des poissons - Communiqué de presse  PDF (607 Ko)

Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact