Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Eau potable > Formation relative à la gestion de l’eau potable dans les communes > Distribution et responsabilités

Distribution et responsabilités

Vers le niveau supérieur

L’eau potable au Luxembourg : D’où elle vient, comment est-elle distribuée et qui est responsable ?

DistributionAu Luxembourg, la consommation en eau potable se situe autour de 120'000 m3 par jour. Cette quantité est assurée pour les deux tiers par l’eau souterraine et pour un tiers du traitement d’eau superficielle.

L’eau souterraine est captée par environ 300 sources et forages alimentés en majeure partie par les eaux des aquifères du Grès du Luxembourg et du Buntsandstein.

L’eau potable provenant d’eau superficielle est produite au barrage d’Esch/Sûre. Cette production exige un traitement complexe, réalisé par le SEBES (Syndicat des Eaux du Barrage d’Esch/Sûre). La capacité maximale de leur station de traitement est de 60'000 m3/jour. A côté du traitement d’eau superficielle, le SEBES exploite l’eau souterraine qu’il capte par forage sur trois sites différents.

L’eau ainsi captée ou traitée, est distribuée par des réservoirs, brise-charges et stations de pompage aux consommateurs. Le nombre des ouvrages de distribution peut être estimé à 500.

La règlementation relative à l’eau potable (règlement grand-ducal du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine) attribue une grande responsabilité aux communes à l’égard de leurs habitants. La commune a l’obligation de surveiller la qualité de l’eau distribuée et apporter un soin particulier aux infrastructures d’approvisionnement. Les communes doivent, au moins une fois par an, informer les consommateurs de la qualité de l’eau distribuée. Elles possèdent également une fonction de conseiller à l’égard des consommateurs.

En outre, les communes sont tenues d’élaborer un dossier technique de leurs infrastructures d’approvisionnement avec une analyse des points critiques du réseau. Ces audits concernent l’ensemble du réseau de distribution et ont pour but de décerner les points faibles du réseau, d’y remédier, d’assurer ainsi un approvisionnement optimal et de redonner confiance au consommateur en ce qui concerne la qualité de l’eau potable.



Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact