Le logo du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Administration de la gestion de l'eau / Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Accueil | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Eaux souterraines > Aquifères > Mesure de température de l’eau captée

Mesure de température de l’eau captée
Variations dans les différents aquifères

Vers le niveau supérieur

Lecture de sonde

La température des eaux souterraines laisse déduire différentes caractéristiques de l’aquifère en question: la perméabilité de la roche, la vulnérabilité, …

Dans des conditions idéales, la température des eaux souterraines varie d’une manière très régulière. Cette variation est une courbe de type sinusoïdal dont les maxima et minima sont décalés par rapport à la variation saisonnière de la température. Ce décalage ou « retard » correspond au temps de transfert de l’eau entre la zone d’alimentation (zone d’infiltration) et l’exutoire (la source). Le temps de transfert dépend notamment de la géologie (fissuration, porosité, nature et épaisseur de la couche de recouvrement,…) de la zone d’alimentation de la source. La température de l’eau captée est mesurée en continu par des sondes. La lecture se fait par
ordinateur.

Variation de températue dans les différents aquifères

Grâce à cet outil très performant, il est possible de détecter des infiltrations d’eaux superficielles dans la zone de captage. Les infiltration d’eau superficielles dans une source constituent une source de pollution de l’eau captée car, contrairement aux eaux souterraines, les eaux superficielles ne sont pas filtrées lors de leur transport et peuvent donc être chargées en microorganismes.

Variation de température dans un captage non étanche



Haut de page

Copyright © Administration de la gestion de l'eau   Aspects légaux | Contact